Biennale de Jazz – Partie 2 • 11 mars 2022 • tarif Jeunes

10,00

Hâl Chemirani 4tet
Jouer en famille, sur scène, a toujours été une expérience particulière. Comme une continuation naturelle de l’apprentissage de la vie et de la musiquecomme un retour aux sources et aux racines aussi.
Situé dans la continuité de mes projets antérieurs (travail autour de la modalité indo-orientale, formation acoustique mettant en valeur l’ornementation, la richesse des carrures rythmiques, aller-retour entre le festif et le méditatif, place pour l’improvisation dans un canevas précis…), j’ai choisi de le centrer autour de la voix de ma sœur Maryam Chemiranidont la générosité, le timbre chaud et le charisme me touchent profondément et méritent à mon sens une exposition pleine et entière.

Rupture de stock

Description

Biennale de Jazz – Partie 2 Vendredi Soir : Hâl Chemirani 4tet – Mariana Ramos 6tet

Hâl Chemirani 4tet
Jouer en famille, sur scène, a toujours été une expérience particulière. Comme une continuation naturelle de l’apprentissage de la vie et de la musiquecomme un retour aux sources et aux racines aussi.
Situé dans la continuité de mes projets antérieurs (travail autour de la modalité indo-orientale, formation acoustique mettant en valeur l’ornementation, la richesse des carrures rythmiques, aller-retour entre le festif et le méditatif, place pour l’improvisation dans un canevas précis…), j’ai choisi de le centrer autour de la voix de ma sœur Maryam Chemiranidont la générosité, le timbre chaud et le charisme me touchent profondément et méritent à mon sens une exposition pleine et entière.
– Keyvan Chemirani –

Mariana Ramos 6tet
On doit à son ambassadrice, Cesâria Evora, d’avoir popularisé la morna – la musique de tous les Caboverdiens – dans le monde entier au début des années 90.
Reflet des vicissitudes de la vie sur l’archipel, que les hommes, à la recherche de travail, quittaient pour laisser femmes et enfants seuls face à leur destin, la morna incarne ce sentiment de séparation, de douleur mélangée à l’espoir, cette contemplation face à une mer à la fois familière et rivale.
Voix grave et profonde, à l’intonation langoureuse ou mélancolique, Mariana Ramos – en digne héritière – reprend les compositions d’Eugénio TavaresLuis Morais, B.Leza ou Jorge Humberto sous la direction musicale du grand Toy Viera.
Des airs d’antan ou plus contemporains qui lui siéent comme un gant, évoquant la nostalgie – la fameuse « sodade « , jamais amère – les amours heureuses ou déçues, l’exil.

Vendredi 11 mars 2022 à 20h30
Centre des Bords de Marne
2 rue de la Prairie 94170 Le Perreux-sur-Marne

Tarif moins de 25 ans

Informations complémentaires

Date

Biennale de Jazz – Partie 2 11/03/2022